Histoire
À la Révolution, la paroisse Saint-Laurent de Birac forme la commune de Birac. Les hameaux de Bijous et de Sauros y sont adjoints.
Eglise Saint-Laurent et ses peintures classées
Au Centre du village s'élève l'église romane, classée Monument historique le 28/06/2005, composée d'une nef rectangulaire (XIIe siècle) ouvrant sur une abside en hémicycle, et achevée par un clocher-tour (fin du XVe siècle) précédé d'un porche. De la fin du XVe siècle datent également une chapelle et le décor peint. Au XVIe siècle, la chapelle est prolongée par une seconde travée et l'ensemble est voûté. Le chevet est surélevé et fortifié en chambre de défense, le clocher remanié. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, ajout du porche et de la sacristie. A l'intérieur du porche, les vantaux de l'entrée datent du XVIIe siècle.

Les parois du choeur et de l'abside sont décorées de peintures murales du XVe siècle (classées M.H. 28/05/1883) et présente le thème du Jugement dernier en quatre panneaux. Le Christ est entouré des symboles des Evangélistes et est flanqué de la Vierge et de Saint Jean-Baptiste. La nef s'orne d'un décor peint de la fin du XIXe siècle. Les arabesques peintes sur l'arc triomphal datent de 1825.

 Extrait "Les peintures murales" d'après Emilien Piganeau (1879)
  Les peintures murales de l'église Saint-Laurent de Birac par Michelle GABORIT
  Extrait "L'Eglise de Birac" d'après Emilien Piganeau (1879)

Eglise Saint-Laurent en 1868 d'après Léo DrouynEglise Saint-Laurent en 1879 d'après Emilien Piganeau de la Sté Archéologique de BordeauxChoeurAbsideLe Jugement Dernier : Le Christ montrant ses plaies entre le soleil et la lune (cul de four)Les quatre trompettes du jugement dernier :St-Pierre accueillant un élu guidé par un ange (voûte travée droite)
Chapelle de Bijoux
A l'extrémité Est de la commune, la chapelle Notre-Dame de Bijoux construite à la fin du XVe  siècle a connu des modifications successives pour être achevée en 1873.

Elle abrite une statue en pierre de la Vierge du XVe siècle, classée M.H. 04/07/1904.


  Extrait "La Chapelle de Bijoux" d'après Emilien Piganeau (1879)

Dans sa " Monographie de la commune de Birac, près Bazas (Gironde)" parue en Mars 1879,  Emilien Piganeau, membre de la Sté Archéologique de Bordeaux, écrit : "La statue de Notre-Dame de Bijoux était et est encore l'objet d'une dévotion particulière, le 15 août, qui s'explique par la légende de sa miraculeuse découverte, la légende ou plutôt les légendes, car il y a deux versions ; le lecteur choisira.(...)."

Avant 1870En 1879, la gravure de Piganeau montre le rajout d'un porcheAujourd'huiStatue Notre-Dame de Bijoux
Grotte de Bijoux
© Claude Perroquin

"(...)Sur l'extrême limite de Birac, de Lavasan et de Sendets, le ruisseau de Birac se réunit à celui dit de Blazy, et serpentant en ravine profonde entre les rochers, tombe en cascade dans une espèce de grotte ou entonnoir que cachent des bois épais. C'est là qu'une vache se détachant journellement d'un troupeau mené dans une prairie voisine venait lécher le roc ardu, et, rentrée à l'étable, refusait obstinément toute nourriture ; mais, chose étrange, avec une alimentation si peu substantielle, excellente laitière, elle produisait trois fois plus de lait que les autres. On fouilla les anfractuosités du rocher pour trouver la cause du miracle, et l'on découvrit la statue pour laquelle nécessairement on se hâta d'ériger un temple, depuis lors fréquentée par de nombreux pèlerins, et les nourrices recueillent religieusement l'eau déversée dans la grotte. Voilà ce que je tiens de notre collègue M. Lapierre, secrétaire de la mairie de Bazas. La seconde version qu'a recueillie M. le Curé de Birac apporte une légère variante. Au lieu d'une vache laitière, c'était un petit veau qui, restant le plus frais, le plus rotond de la troupe, s'engraissait ainsi d'une façon aussi économique que merveilleuse."
Château de Sauros
Proche de Sauviac, ce château médiéval du XIVe siècle, remanié au XVIe siècle et possédant une cheminée du XVIIe, est une propriété privée en cours de restauration.

  Extrait "Le Château de Sauros" d'après Emilien Piganeau (1879)
Le Château de Sauros de nos joursLe Château de Sauros de nos joursGravure Léo Drouyn 1er Janvier 1864Plan du Château (Léo Drouyn 1865)Gravure (Emilien Piganeau 1879)Cour intérieure (Emilien Piganeau 1879)
Monuments disparus
Eglise Saint-Louis de Sauros

A proximité du Château de Sauros, existait un sanctuaire gothique tombé en ruines et démoli en 1926 pour empierrer les chemins de la commune.

  Extrait "L'Eglise de Sauros" d'après E. Piganeau (1879)

Château des Casterasses

Château fort du XVe siècle détruit à la Révolution.

  Extrait "Les Casterasses" d'après E. Piganeau (1879)
Eglise Saint-Louis de Sauros : Dessin de Jules de Verneilh (1867)Eglise Saint-Louis de Sauros : Gravure d'Emilien Piganeau (1879)Château des Casterasses : Ruines dessinées par Emilien Piganeau 1879Château des Casterasses : Gravure par Léo Drouyn (avril 1864)Château des Casterasses : Plan par Léo Drouyn (1865)